New Delhi, Inde

NOVEMBRE 2017

8 novembre 2017

9 novembre 2017
Après New Delhi nous avons voyagez vers Varanassi pour ensuite se rendre à Kharajuo avec ses temples sculptés du Kama-Sutra.

10 novembre 2017
Aujourd’hui nous sommes partis de Khajaruo pour se rendre à Orcha voir le Jahangir Mahal qui a certainement été un palais splendide au 17ème siècle. Nous avons par la suite pris le train pour Agra pour pouvoir visiter le Taj Mahal demain. Le train de soirée avec au moins de 2 heures de retard fut toute une expérience à vivre.

11 novembre 2017
En ce samedi nous nous sommes rendus au Taj Mahal, endroit que tous attendaient avec impatience mais nous nous sommes levés avec un immense brouillard qui a réussi à se dissiper un peu ce qui a permis de voir le monument dédié à l’amour. Par la suite nous avons pris la route pour se rendre à Fatepur Sikri et ensuite aller dormir à Jaypur où nous avions un souper avec spectacle de danses et musique du Rajasthan.

12 novembre 2017
JAIPUR Nous avons débuté la journée par la visite du Fort d’Amber, dans le temps des Moghols la région devait être toujours prête à la guerre. Amber était la résidence des Maharadjahs. En voyant les forts de défense qui entourent le lieu, vous pouvez imaginer la puissance du personnage. Nous avons passé devant le célèbre PALAIS DES VENTS.
En après-midi nous avons fait la promenade dans la  » ville rose » pleine de vie, dans les rues, les vaches, les éléphants; les vélos et les taxis se croisent dans un grand bruit de Klaxons, c’est un grand bain de foule fort sympathique..! 
Par la suite nous avons visité le CITY PALACE et également de l’observatoire JANTAR MANTAR. 
En soirée, nous avons assistés à une séance de cinéma au RAJ MANDIR, le plus beau cinéma de Jaïpur, il est immense 2500 places, avec des petits salons d’attente, un bar, et une décoration très kitsch, Inoubliable Bollywood ! On ne comprend rien mais on devine par le non verbal.

13 et 14 novembre 2017
Jaipur – Pushkar – Jodhpur 
De Jaipur on arrête à Pushkar une ville sacrée pour les hindous, est associée à Brahmâ, qui selon la légende, tua un démon avec un lotus dont trois pétales en tombant formèrent trois lacs. C’est une ville magnifique et paisible qui se réveille pendant la pleine lune de Novembre lors de la foire aux chameaux (en réalité des dromadaires) qui attire des milliers de personnes, villageois et touristes. Ce spectacle, quasi biblique, est le plus grandiose du Rajasthan. Nous sommes arrivés après cette foire mais il en restait encore des vestiges.
Par la suite nous reprenons la route pour aller s’installer pour les 2 prochaines journées à Jodhpur, également appelée «la ville bleue» en raison du revêtement de ses maisons. Le bleu était traditionnellement la couleur des brahmanes, mais elle est aujourd’hui utilisée par tout le monde et aurait la qualité de repousser les insectes! C’est en plein coeur du désert une ville blottie au pied d’une forteresse, énorme meule de grès rouge sombre où s’usèrent les forces de maints conquérants. Jodhpur apparaît comme une réconfortante oasis au voyageur qui vient de traverser le désert du Thar. La vieille ville est entourée par un mur d’enceinte percé de sept portes, qui fut érigé vers le milieu du XVIème siècle sur un périmètre de près de 10 km, qui la protège également du sable. 
Le lendemain pour partons à la Découverte de la forteresse rouge de Mehrangarh perchée sur sa colline, d’où la vue panoramique sur la cité, aux maisons badigeonnées de blanc et de bleu, est magnifique. Continuation pour Jaswant Thada, le mausolée royal en marbre blanc du maharajah Singh II, construit en 1899. 
Puis visite de Mandore, petite ville ancienne qui fut la capitale du clan Rathore Rajpout jusqu’à la création de Jodhpur en 1459, ensuite c’est un départ pour un jeep‐safari à la découverte des communautés Bishnoïs des environs. On ne s’en lasse pas, assistant ci et là à des scènes de vie semblant surgir du passé. 
Le soir avant notre retour à l’hôtel nous faisons une promenade en ville où les femmes de Jodhpur vêtues de saris si colorés sont à elles seules un spectacle.

13 et 14 novembre 2017 (SUITE)
Jaipur – Pushkar – Jodhpur 
De Jaipur on arrête à Pushkar une ville sacrée pour les hindous, est associée à Brahmâ, qui selon la légende, tua un démon avec un lotus dont trois pétales en tombant formèrent trois lacs. C’est une ville magnifique et paisible qui se réveille pendant la pleine lune de Novembre lors de la foire aux chameaux (en réalité des dromadaires) qui attire des milliers de personnes, villageois et touristes. Ce spectacle, quasi biblique, est le plus grandiose du Rajasthan. Nous sommes arrivés après cette foire mais il en restait encore des vestiges.
Par la suite nous reprenons la route pour aller s’installer pour les 2 prochaines journées à Jodhpur, également appelée «la ville bleue» en raison du revêtement de ses maisons. Le bleu était traditionnellement la couleur des brahmanes, mais elle est aujourd’hui utilisée par tout le monde et aurait la qualité de repousser les insectes! C’est en plein coeur du désert une ville blottie au pied d’une forteresse, énorme meule de grès rouge sombre où s’usèrent les forces de maints conquérants. Jodhpur apparaît comme une réconfortante oasis au voyageur qui vient de traverser le désert du Thar. La vieille ville est entourée par un mur d’enceinte percé de sept portes, qui fut érigé vers le milieu du XVIème siècle sur un périmètre de près de 10 km, qui la protège également du sable. 
Le lendemain pour partons à la Découverte de la forteresse rouge de Mehrangarh perchée sur sa colline, d’où la vue panoramique sur la cité, aux maisons badigeonnées de blanc et de bleu, est magnifique. Continuation pour Jaswant Thada, le mausolée royal en marbre blanc du maharajah Singh II, construit en 1899. 
Puis visite de Mandore, petite ville ancienne qui fut la capitale du clan Rathore Rajpout jusqu’à la création de Jodhpur en 1459, ensuite c’est un départ pour un jeep‐safari à la découverte des communautés Bishnoïs des environs. On ne s’en lasse pas, assistant ci et là à des scènes de vie semblant surgir du passé. 
Le soir avant notre retour à l’hôtel nous faisons une promenade en ville où les femmes de Jodhpur vêtues de saris si colorés sont à elles seules un spectacle.

15 et 16 novembre 2017 Ranakpur – Udaipur INDE
Départ pour Udaipur en arrêtant pour la visite du temple de Ranakpur, un majestueux complexe jaïn est niché dans une vallée boisée des Monts Aravalli, ce qui explique sans doute son bon état de conservation. Construit en marbre blanc et finement ouvragé, le temple d’Adinatha (1439), également appelé Chaumukh, en est le principal édifice, il est dédié au Saint jaïn Adinath.

Nous reprenons la route pour Udaipur, une des villes les plus romantiques de l’Inde, Udaipur a été surnommée la « cité des rêves » et la « Ville du Soleil Levant ». Le Maharaja Udai Singh a fait construire les lacs bleus, (qui reflètent les collines des Montagnes Aravali) pour les besoins de sa nouvelle capitale. La vieille ville était entourée d’une enceinte fortifiée avec 11 portes d’entrée, dont on peut toujours voir les ruines. Il y a plusieurs magnifiques palais à visiter dans cette ville séduisante, y compris l’Hôtel « Palais du Lac, » une fantaisie élégante en marbre blanc.

Notre 2ème journée est consacrée pour la visite de la ville avec ses peintures murales ensuite visite du Temple Jagdish dédiée à Vishnu et enfin du Palais de la ville, le plus grand du Rajasthan, flanqué de tours octogonales surmontés de coupoles, et entouré de terrasses et jardins d’époques différentes mais relativement harmonieux. Aujourd’hui, la partie principale du palais a été convertie en musée.

Par la suite une ballade en bateau sur le Lac Pichola

17 et 18 novembre 2017 Mumbai INDE
En arrivant je vous propose un parcours photos qui nous emmène au Dhobi Ghat le lavoir municipal en plein air, unique et coloré, et enfin au Mani Bhawan, un petit musée consacré à la vie et à l’œuvre du Mahatma Gandhi.

En fin d’après-midi on se rend sur Marine Drive, le rendez-vous des amoureux avec vue sur le coucher de soleil sur la mer d’Oman. Plus tard en soirée pour les plus courageux on se rend à pied prendre un verre dans un bar au Taj Mahal Hôtel.

Tôt le matin, Gateway of India – la Porte de l’Inde surplombant le port et après une heure de voyage en bateau à travers le port de Bombay on nous amène à la verdoyante île Elephanta. Visite des immenses et sculptées Grottes d’Elephanta datant du 8ème siècle et de ses rangées de colonnes massives taillées dans la roche menant vers la sculpture à trois têtes représentant Brahma- le créateur, Vishnu- le protecteur et Shiva- le destructeur. Cette sculpture phénoménale de la beauté et de la puissance dédiée à Shiva représentent les diverses manifestations de Shiva.

Au retour on visite en rafale la célèbre Gare Victoria (renommée gare Chhatrapati Shivaji) de style gothique avec ce qui ressemble à un somptueux palais, l’imposante Tour de l’Horloge Rajabai érigée sur l’Université de Mumbai ; le bâtiment juste à côté est la Haute-Cour de Justice bâtie en style Néo-Gothique comme les imposants tribunaux de la justice britannique et le Marché Crawford.

19 au 23 novembre 2017 COCHIN – ALLEPEY – MARARI INDE
Cochin : «la Reine de la Mer d’Oman», le plus grand port naturel de l’Inde. Cochin dans l’état du Kerala désigne un assemblage d’îles et de petites villes. C’est ici que les premiers « colons » européens s’installèrent en Inde vers 1500, conduits par Vasco de Gama et y mourut avec le titre de Vice – Roi portugais des Indes. Sa tombe existe, mais la dépouille fut en réalité ramenée à Lisbonne. 
Nous partons nous promener sur le front de mer, où nous voyons les immenses filets chinois en action, qui évoquent le souvenir des premiers marins, ensuite nous nous rendons à l’Eglise Saint François Xavier, la plus ancienne église européenne du pays. Elle fut édifiée en 1503 par des moines franciscains portugais qui accompagnaient l’expédition conduite par Pedro Alvarez Cabral. A l’origine en bois, l’église fut reconstruite en pierre vers le milieu du XVIème siècle.
Départ en tuk-tuk vers le palais hollandais où la salle du couronnement renferme des objets ayant appartenu au souverain de Cochin, Raja Veera Kerala Varma (1537-1561). 
En début de soirée, nous nous rendons au théâtre où nous assistons au maquillage des artistes, puis, à une représentation du Kathakali, mettant en scène d’extraordinaires personnages aux masques impressionnants qui recréent, en un théâtre dansé/mimé unique, les légendes sacrées du Mahâbhârata et du Râmâyana.

Le lendemain embarquement à bord des Houseboats appelés <<Kettuvallam>> pour une navigation sur les «backwaters», journée à bord, qui paisiblement nous promènent à travers la campagne tropicale à l’intérieur des terres le long des rives ombragées de cocotiers et de rizières émeraude irriguées d’un labyrinthe de canaux et de lagunes, où glissent les embarcations traditionnelles. Nous y passerons la nuit pour revenir le lendemain à Marari qui est situé sur l’une des plus séduisantes plages de l’Inde, sur la plus belle côte du pays, celle du Malabar, où cocotiers, penchés sur les sables blonds et les eaux de la mer d’Oman, lui donnent un air de paradis. Nous avons 2 journées et demi de libre dans un charmant petit hôtel pour profiter de la plage ou des massages âyurvédique et pour se reposer avant de reprendre notre long vol de retour.

Un voyage en Inde c’est comme les Indiens le disent si bien « Incridible India »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s